PAT BENATAR : " True Love "  Cliquez sur la photo pour la voir en grand format

Le véritable amour dePat Benatar n’est peut-être pas celui que l’on croyait. Les mélodies puissantes, parfois à la frontière du hard rock,Pat ne les renie pas : elle les laisse derrière elle pour mieux se consacrer à une musique qui lui tient vraiment à coeur. "True Love" est un véritable bijou incrusté de rhythm & blues, certi de jazz et de soul. Tantôt, le coeur swingue la chamade sur des titres comme "Bloodshot Eyes " ou "I Feel Lucky", puis il se repose pendant "So Long " ou "Evening " le bien nommé, mais jamais il ne cesse de battre.

Les cardiologues ont eu beau se pencher sur le phénomène, aucune explication scientifique n’a pu être avancée avec certitude : c’est la magie des notes qui opèrent, une fois de plus. Les images défilent aussi à grande vitesse, on s’imagine dans un piano-bar haut de gamme, une section de cuivres et un pianiste accompagnant à la perfection une formation classique (basse/batterie/guitare) au-devant de laquelle une chanteuse chante la sensualité, se déhanchant timidement derrière un micro mode 50’s. La perfection dans le genre n’est pas loin, et des noms comme ceux de Frank Sinatra ou Aretha Franklin pourraient fort bien être évoqués pour situer le registre dans lequel se situe cet album.

Ambiance rétro mais développée avec tous les avantages que la technique moderne peut proposer de mieux. Neil Giraldo n’a jamais été aussi bon, il confère à True Love un son référentiel en la matière. Une unité fabuleuse se dégage, le groupe fait preuve d’une rare cohésion et c’est le swing qui en bénéficie. Au bout du compte, on a affaire à un disque qui surprend, surtout quand on a connu le passé de Pat . Mais pas tant que cela à la réflexion puisque l’on avait déjà évalué l’étendue de son talent. Elle était unique il y a cinq ans, elle l’est encore aujourd’hui mais dans un style différent. Ces dernières années éloignées de la scène et plus généralement du monde de la musique lui ont été profitables, elle a maintenant le recul qui fait défaut à tant d’autres... Artiste au sens le plus noble du terme,Pat Benatar a su prendre des risques. Quitte à dérouter complètement son public, elle a choisi de faire la musique qu’elle ressentait au plus profond d’elle même. Et cela, c’est infiniment respectable.

HERVE PICARD

Retour aux articles de presse concernants sa discographie